Au commencement…

Publié: janvier 23, 2012 dans Ce que je joue, Musique

Voilà mon premier article.

Tout d’abord, pour ceux qui ne me connaissent pas, un « what about Sébastien » est disponible dans l’onglet en haut à gauche.

Quoi de mieux pour le premier article qu’une présentation d’une de mes chansons ? Ca sera un bon moyen de rentrer dans le vif du sujet.

Pour ceux qui ne le savent pas, cela fait maintenant quelques temps que je compose. Cela ne veut pas dire que le catalogue est rempli, bien au contraire, car la composition nécessite du temps et surtout de l’inspiration, qui, comme vous pouvez l’imaginer, joue à « je t’aime moi non plus » avec l’écriture. C’est pourquoi ma première chanson, intitulée « Nouvelle vie » (dont l’estimation de la date d’écriture se situe entre 2004 et 2005) a laissé un énorme vide avant de voir arriver deux soeurs (intitulées « Au pouvoir » et « Accroche-toi ») en 2010. La dernière en date est assez récente (2011) et s’appelle « La Bouteille ». C’est donc elle que j’ai choisie de vous présenter.

Commençons d’abord par une écoute…

http://www.bumeez.com/player1.php?u=4f1dd4e853eaa

Et les paroles pour ceux qui émettraient, à juste titre, la critique sur le fait que la voix manque de « punch » et/ou d’articulation.

Il n’arrivait pas à dormir sur ses deux oreilles
Il s’est alors levé pour ouvrir sa bouteille
Pensant que cela l’aiderait à trouver le sommeil
Et oublier ses problèmes jusqu’à la sonnerie du réveil

Sa bouteille lui fait vivre un calvaire
Sa bouteille lui dit ce qu’est l’enfer

Il commença sa journée un chuia endormi
Il voulait emmener sa bouteille partout avec lui
Elle a dit « où tu vas, où tu iras, je te suis »
Il en a perdu sa femme, son job et son permis

Sa bouteille lui fait tout enfouir

Sa bouteille lui fait oublier ses souvenirs

Il tituba encore un soir tout seul dans la rue

Pensant qu’avec sa bouteille il a tout perdu
Mais qu’un jour il pourra récupérer ses dus
En se disant « ce n’est pas grave de ne pas avoir bu »

Sa bouteille rend son avenir trop dur

Sa bouteille rend son avenir impur
Sa bouteille l’a rendu plus mûr
Sa bouteille a fini aux ordures

Comme vous l’avez peut être remarqué, ce n’est pas une chanson spécialement gaie. Le thème abordé peut s’avérer assez complexe si l’on y sent la gravité. En effet, cela peut être vu comme une simple énonciation des effets de l’alcool sur l’être humain et la société, mais d’une manière un peu plus profonde, cela permet de voir à quel point l’alcoolisme peut être une maladie salement vicieuse qui entraîne son commanditaire dans des lieux où parfois personne ne peut en revenir, en balayant tout sur son passage (éviction de la famille, de la société, isolement etc.)

Bon je vous l’accorde, pour un premier article, c’est un peu sombre, mais ce n’est que la triste réalité des choses, et la réalité mérite d’être énoncée. Mais rassurez-vous, c’est à mon sens, la chanson la plus « sombre » de mon répertoire.

S.

Publicités
commentaires
  1. Je passe par là pour pas dire grand chose, sauf que j’aime bien cette triste mais belle chanson…

  2. Lucette dit :

    poilless !! 😀

  3. Zaps dit :

    Très très beau !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s