Articles Tagués ‘Muse’

Taratata story

Publié: septembre 20, 2012 dans Musique
Tags:, , ,

Mardi soir, alors que je surfe sur l’internet avec des Stones sur iTunes, j’entame une conversation Facebook avec une amie. Celle ci, partageant avec moi une grande passion pour Muse (c’est d’ailleurs à un de leurs concert que nous nous sommes rencontrés), me propose d’assister à l’enregistrement de Taratata le lendemain avec justement Muse au programme, ainsi que C2C, Mika et bien d’autres. Moi qui rêvait d’assister à cette émission, et de sucroît avec le groupe que je suis avec acharnement depuis bientôt 10 ans, j’ai bien évidemment accepté avant d’entamer une danse de la victoire. C’est donc mercredi soir, après une journée de travail relativement peu productive, que je me rends, aux alentours de 19h, aux studios de la plaine Saint-Denis où est enregistrée l’émission. Mais voir Muse, ça se mérite. Nous passons donc par la case « 2h d’attente dehors » avant de rentrer et se placer. A notre grande surprise, le plateau est en réalité petit et nous sommes donc proches de la scène. L’ambiance y est très conviviale. Le chauffeur de salle nous explique alors le déroulement de la soirée, avec l’enregistrement de 3 émissions et quelques point logistiques (comportement, cris etc.). Il est 21h40 quand Nagui entre en scène, dans une salle en délire. Le premier artiste de la première émission arrive, qui n’est autre que Muse. Nous rentrons dans le vif du sujet immédiatemment. Le public est hystérique lorsque Matthew Bellamy (le guitariste et lead vocal du groupe) entame les « mamamamamama » de Madness. Cette chanson a la particularité de m’avoir séduit dès le début, au point de me rendre complètement fou (après tout, c’est son but vu son nom) lorsque je l’entend, notamment le final, qui ce soir là, m’a fait coulé une larme dans le studio 217. Après le point d’orgue de cette chanson, Nagui, promouvant le prochain album « The 2nd Law » (dont la date de sortie est fixée au 1er octobre) annonce alors le prochain titre qui sera joué. Alors que je m’attendais à « Survival », c’est finalement, et à notre grande surprise, « Follow me » (qui figure sur le futur opus) qui est lancée. Et là, c’est une énorme claque en pleine figure. Avec mon amie, nous trouvons cette chanson absolument géniale. Du grand Muse en action. Au terme de leur prestation, le groupe rejoint Nagui pour une interview, mêlée entre anecdotes, questions personnelles et musicales. Les musiciens rejoignent ensuite la scène pour un ultime titre, une reprise (c’est selon Nagui, la première fois que Muse reprend cette chanson) de Prince : « Sign O the times », que je avoue ne pas connaître. C’est un régal musical de voir le trio se déchaîner sur ce titre et voir encore la fraîcheur et l’envie qui les animent. Nous pensons la fin du premier artiste arriver lorsque, comme beaucoup de monde, nous nous interrogeons en voyant le groupe discuter avec leur tour manager, quelques techniciens et Nagui. Après 20 minutes d’attente, la production nous annonce qu’il y a eu des problèmes dans les prises et qu’ils doivent refaire à partir de « Follow me ». Nous crions de joie jusqu’à la dernière note de « Sign O the times ». Les autres artistes vont s’enchaîner au fur et à mesure. Ainsi, C2C, gros phénomène actuel, nous font une démonstration de DJing assez impressionnante, Birdy, jeune talent d’à peine 16 ans (et qui vient d’enlever son appareil dentaire. Oui oui, Nagui nous offre des interviews passionnantes) nous berce avec sa voix envoûtante pour clore la première émission. Il est déjà 23h30. La deuxième émission commence à 23h45. Malheureusement, la fatigue se fait sentir, sur moi le premier, dans le public. L’euphorie de Muse est retombée et l’engouement est moindre. Malgré tout, Mika arrive et réveille la salle avec un medley de son nouvel album. Les interviews, qui paraissent de plus en plus longues s’enchaînent. Joss Stone, d’abord seule (ou du moins avec uniquement ses musiciens) entame sa première chanson et charme tout le public, de part sa voix, son charisme et sa joie de vivre. Alex Hepburn la rejoint pour interpréter en duo « Crazy » qui bouleverse tout le monde tellement l’osmose des deux voix est complète. L’émission se termine et il est 1h30 du matin. Nous décidons alors de quitter le plateau et de ne pas assister à la troisième émission, vous en comprendrez aisément les raisons. Nous avons quand même eu le droit de la part d’une des hôtesses à un « vous partez ? Mais vous aviez dit que vous restiez les trois émissions ». Nous n’avons pas eu à insister longtemps pour leur faire comprendre que ces propos étaient déplacés. C’est maintenant le mode « galère » qui s’est activé pour éviter de rentrer à 3h du matin. Par chance, qui décidemment a décidé de me suivre de bout en bout sur cet évènement, me sourit quand je discute avec une fille qui prenait un taxi et qui habitait à côté de chez moi. Cela m’a permis de passer le chemin du retour à discuter et d’échanger nos impressions sur la soirée. Il est donc 2h du matin quand je me couche, avec des étoiles dans les yeux, des magnifiques souvenirs, et une impatience gargantuesque quant à la sortie et la tournée de « The 2nd Law ». S.